|     | Recherche avancée
Imprimer cette page | Envoyer cette page par e-mail

Lutte anti-dopage


La lutte contre le dopage

  • A l’article 16 de la loi du 3 août 2005 concernant le sport, il est disposé qu’aux côtés du mouvement sportif, l’Etat s’engage dans la lutte contre le dopage dans le sport. (réf. Loi sportive)
  • Le message politique est celui d’une tolérance zéro.
  • L’organe représentatif sur le plan national est la Fondation Agence Luxembourgeoise Antidopage (ALAD).
  • Dans le cadre de ses missions et attributions est édicté le Code antidopage de l’ALAD concernant le contrôle du dopage.
  • La liste des substances et méthodes interdites est mise à jour et publiée par l’Agence mondiale Antidopage (AMA).
  • L’organe juridictionnel appelé Conseil de discipline contre le dopage (C.D.D.) en première instance, respectivement Conseil supérieur de discipline contre le dopage (C.S.D.D.) en instance d’appel, créé en tant qu’organe du C.O.S.L., est compétent pour connaître des infractions aux règles antidopages.
  • L’article 16 de la loi du 3 août 2005 concernant le sport dispose de peines pénales qui sont susceptibles d’être infligées outre celles d’ordre disciplinaire dans le cadre de la lutte contre le dopage dans le sport.
  • Conventions internationales contre le dopage :
    • Conseil de l’Europe : Convention contre le dopage, faite à Strasbourg, le 16 novembre 1989, avec le protocole additionnel du 12 septembre 2002 à Varsovie.
    • UNESCO : Convention internationale contre le dopage dans le sport, faite à Paris, le 19 novembre 2005.